Défis en ressources humaines
Quelles pratiques de gestion des ressources humaines devront être mises de l’avant afin de relever les défis futurs? Une récente enquête, intitulée Tendances mondiales relatives au capital humain menée auprès de 2 500 entreprises dans plus de 90 pays, révèle quelques tendances clés en la matière. Voici les cinq aspects qui tracassent le plus les gestionnaires de partout dans le monde cette année.

 

  • Procédez à une évaluation, une enquête ou un diagnostic en ressources humaines afin de comparer ou encore d’identifier les points forts de votre organisation et les zones d’amélioration pour orienter vos priorités en ressources humaines.
    Le perfectionnement des leaders à tous les paliers –
    Le leadership demeure le principal défi déterminé par les gestionnaires interrogés (86 %); c’est aussi celui pour lequel l’écart de capacité s’est révélé le plus important dans l’enquête, alors que seulement 13 % des répondants ont affirmé qu’ils maîtrisent parfaitement le perfectionnement des leaders dans leur organisation. C’est au Brésil, au Mexique et en Hollande que les répondants ont en plus grand nombre classé ce défi comme urgent ou important.
  • La rétention, aller au-delà et susciter l’engagement des employés – La rétention et l’engagement constituent le deuxième plus important défi pour 79 % des répondants. Aujourd’hui, il faut remplacer les pratiques traditionnelles de stimulation de l’engagement et de maintien en poste par des pratiques visant à inspirer le personnel et à l’attirer, et ce, dans le but d’interpeller la génération Y. Dans cette enquête mondiale, les gestionnaires de la Hollande, de la Suisse, de l’Espagne et de la Belgique se sont dits les plus prêts à faire ce changement.
  • Le renouvellement des compétences RH – Voilà le troisième défi en importance selon 78 % des répondants pour lesquels il se révèle une priorité majeure; seulement 8 % des leaders RH interrogés croient que leur équipe a les compétences requises pour relever les défis organisationnels modernes et offrir des programmes RH innovants qui ont une incidence sur l’entreprise. C’est au Japon, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Chine que cette urgence suscite le plus d’inquiétudes.
  • L’acquisition de talents, de nouvelles stratégies à revoir et à corriger – Les pratiques de recrutement des talents sont à revoir complètement partout dans le monde… C’est le quatrième défi RH qui préoccupe les répondants au sondage (75 %). Tirer parti des réseaux sociaux, mettre en marché l’image de marque de l’entreprise et maintenir les activités de recrutement au quotidien en font partie. Bien qu’ils soient très au fait des besoins urgents en cette matière, les gestionnaires sondés au Brésil, au Royaume-Uni, au Japon, en Afrique du Sud et au Canada se sont dits le plus préoccupés par leur capacité à y répondre.
  • Recherche de compétences de la main-d’œuvre – Alors que la concurrence se joue à l’échelle mondiale en ce qui concerne les compétences techniques et professionnelles des employés, le défi de la recherche des compétences préoccupe 75 % des répondants, alors que seulement 15 % sentent que leur organisation est prête à y faire face. Ce qui en fait le quatrième défi RH en importance soulevé dans cette enquête, ex aequo avec l’acquisition des talents. L’écart entre le sentiment d’urgence créé par ce défi et celui de se croire préparé pour l’affronter est le plus grand au Japon, au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et aux États-Unis.

 

Source du texte : Effectif, volume 17, numéro 3, juin/juillet/août 2014.

Sources de l’enquête :

  • deloitte.com/HCtrends2014
  • deloitte.com/HCdashboard