Conciliation travail-famille
Les discours sur la conciliation travail-famille sont variés et nombre d’acteurs sociaux (l’État, syndicats, chercheurs, organisations)  sont interpellés à se prononcer sur la question et à proposer des solutions pouvant harmoniser les réalités du monde du travail avec celles de la famille. Le fait que la conciliation travail-famille est un sujet dans l’agenda de plusieurs – et non pas seulement des parents – mène parfois à une confusion sur les responsabilités devant être assumées par chacun et de leur rayon d’actions respectif.

Rôle des entreprises: conciliation travail-famille

Le rôle des entreprises est également confus.  Plusieurs d’entre-elles se questionnent jusqu’où elles devraient aller et comment définir leurs actions. Le sujet de l’équilibre travail-famille amène les gestionnaires et les dirigeants à gérer divers scénarios travail-famille dans une approche dénuée de fil conducteur, créant parfois une inégalité dans les décisions et dans les moyens.  Cette gestion sinueuse dilue significativement les bénéfices escomptés pour les entreprises ayant entrepris l’implantation de mesures en conciliation travail-famille.

Conciliation travail-famille: l’individu

Il faut convenir que le premier acteur face à l’équilibre travail-famille est l’individu lui-même.  L’individu est libre de faire différents choix, notamment de décider de devenir parent, et la responsabilité première lui incombe d’aménager sa vie afin qu’il puisse arrimer ces divers choix et assumer les rôles qui s’y rattachent.  Faire des choix implique également de prendre conscience que toute amplification dans certaines sphères d’activités mène inexorablement vers une réduction dans d’autres sphères.  En dépit qu’elles peuvent être toutes importantes ou gratifiantes, il est chimérique de penser que l’on puisse maximiser simultanément toutes les sphères d’activités.   L’individu est donc le principal architecte de son propre équilibre et de faire les choix appropriés.

Organisation du travail et conciliation travail-famille

A cet égard, les entreprises devraient favoriser à appuyer équitablement leurs employés par une organisation du travail qui créent une zone de réconciliation et éviter de prendre en charge l’individu.  Les entreprises ont la responsabilité de limiter les irritants et les effets pervers que peuvent causer leur mode de gestion et de s’assurer des compétences de leurs gestionnaires face à ces mesures.

De plus en plus d’entreprises affichent leur politique de conciliation pour développer leur image et se distinguer des concurrents ou pour attirer des candidats lors de processus de recrutement. Cette stratégie cible habituellement les jeunes travailleurs pour qui la conciliation travail et vie personnelle est un élément important dans les conditions de travail recherchées.

L’intérêt grandissant pour ces nouvelles conditions de travail demande aux gestionnaires et décideurs de percevoir le travail différemment et d’adapter leurs pratiques de gestion en favorisant cette conciliation. Ce changement des pratiques ne demande pas nécessairement de concilier les besoins de l’employeur et les attentes des employés, mais plutôt d’offrir une certaine souplesse pour que les salariés puissent harmoniser différentes sphères de leurs vies avec les impératifs du travail.

À propos de Proxima Centauri

Société-conseil en stratégie des ressources humaines, Proxima Centauri accompagne les entreprises et les organisations depuis 2008 dans l’élaboration de programmes et politiques en conciliation travail-famille, dans l’examen de la culture d’entreprise et de ses valeurs, et dans l’évaluation de la satisfaction et le mieux-être au travail. Informez-vous.