Mobilisation et engagement
Selon la définition d’Aon Hewitt, les employés mobilisés parlent positivement de leur employeur, manifestent le désir de continuer de travailler chez leur employeur actuel et sont motivés par les dirigeants, les gestionnaires, la culture et les valeurs de l’organisation à se dépasser pour contribuer à la réussite de l’organisation.

 

Ceci dit, dans le contexte actuel de concurrence accrue, du travail diversifié (multigénérationnel et multiculturel) et des caractéristiques des récentes générations (C, X et Y), les organisations font face à des défis de taille pour créer un avantage concurrentiel qui leur permettra de se démarquer.

La récente analyse d’Hewitt (2013) soulève que la mobilisation des employés en Amérique du Nord est à son plus bas niveau depuis 2008 et également, que le taux de mobilisation est inférieur chez les générations X et Y. Selon cette étude, les perspectives de carrière, le rendement des employés et la réputation de l’organisation (i.e. résultats d’affaires, engagement social, perception générale des clients, partenaires, candidats potentiels et employés actuels) ont été identifiés comme étant les principaux facteurs de mobilisation en 2012.

Puisqu’une diminution de la mobilisation peut engendrer des conséquences défavorables sur la performance organisationnelle à long terme, il devient impératif pour une organisation de s’en préoccuper de façon continue.

D’autres facteurs clés de mobilisation

D’autres facteurs importants de mobilisation qu’il ne faut pas négliger et qui peuvent contribuer à créer l’avantage concurrentiel recherché ont été répertoriés. En voici quelques exemples :

  1. Les possibilités d’avancement au sein de l’organisation et les perspectives de carrière s’y rattachant contribuent à motiver les employés désirant développer leurs compétences.
  2. Un environnement de travail sain, une communication claire des objectifs, directives et attentes des gestionnaires, une écoute et des rétroactions adéquates, la transparence et le dialogue entre les équipes, divisions et/ou secteurs sont toutes des sources de succès organisationnel.
  3. L’accès aux outils de travail et aux ressources nécessaires pour un rendement optimal, accompagné d’une reconnaissance des performances individuelles et collectives sont également des gages de mobilisation importants.
  4. Enfin, la mise en place d’un programme et de mesures de conciliation travail-famille, est un facteur prioritaire de mobilisation au sein des organisations. C’est pourquoi tant d’organisations se penchent vers l’adoption de programmes de plus en plus complets; certains vont même jusqu’à obtenir les certifications nécessaires en fait de normes de conciliation travail-famille.

Un projet RH qui stimule, un projet RH collectif

Tous ces facteurs de mobilisation cités précédemment pourraient être intégrés au sein de votre organisation grâce à un projet collectif, qui implique l’ensemble du personnel.

Lorsqu’on s’investit dans un projet personnel qui nous tient à cœur, que ce soit l’achat ou la rénovation d’une maison, la planification d’un voyage de rêve, la fondation d’une famille ou tout autre projet qui nous fait vibrer, on y met le temps et les efforts requis, sans aucune hésitation. Cela alimente notre passion, suscite grandement notre intérêt et devient une source importante de motivation.

De ce fait, la même dynamique peut se déployer au sein d’une organisation. Un projet d’entreprise ou un projet collectif, aligné sur les valeurs organisationnelles, qui amènerait le personnel à s’impliquer, à se développer, à collaborer et à se dépasser, pourrait générer des résultats organisationnels positifs.

Dans cette optique, chaque entreprise devrait avoir son projet collectif. Cela susciterait un fort engagement organisationnel, condition essentielle pour permettre à une entreprise de poursuivre sa croissance et de se démarquer. Après ces réflexions, les organisations devraient-elles se passer d’un tel levier dans le contexte concurrentiel actuel?

 

Proxima Centauri

Pour vous aider à amorcer une démarche d’analyse au sein de votre organisation et identifier certaines tendances, axes de progrès ou orientations souhaitables à court, moyen ou long terme, optez pour une enquête basée sur les déterminants de satisfaction au travail. Cette enquête de satisfaction mesure la satisfaction globale au travail, l’engagement organisationnel, certains facteurs de rétention, ainsi que le niveau d’équilibre travail-famille.

Pour mieux savoir comment adapter vos stratégies de mobilisation, mieux attirer les talents et surtout les retenir, contactez dès maintenant les experts de Proxima Centauri.